L'histoire d'Enzo

Ouihelp

Enzo est responsable des ventes chez Ouihelp, startup française qui propose une assistance à domicile pour les personnes âgées. En prise de poste et sans expérience du management, le timing de Nouvelle Vague était parfait pour l’aider notamment à construire son plan de reprise.

Hard things about management, selon Enzo

Prendre du recul. Les semaines sont chargées et passent vite, Enzo ne trouvait pas le temps de faire lui-même le point sur ses compétences managériales et celles sur lesquelles il souhaitait progresser.

L'assurance. Si Enzo a sa vision du management, il ne savait pas s’il était sur la bonne voie, et s’empêchait parfois de mettre des choses en place dans ses équipes par manque de certitudes.

No bullshit Management

Les différents formats présentent une belle complémentarité et proposent “une vision 2.0 du management, aux antipodes de ce qu’on a l’habitude de voir”. Arrivé dans le programme avant sa prise de poste effective, Enzo a profité des cas pratiques en petits groupes et sans enjeu pour s’approprier des situations auxquelles il fera face à l’avenir.

2 PRATIQUES TESTÉES ET APPROUVÉES

La posture de manager coach

Enzo a maintenant bien en tête la frontière entre les moments qui appellent à un accompagnement par le questionnement et ceux qui demandent une prise de décision. Le cas pratique lui a permis de s’entraîner à poser des questions ouvertes et à anticiper les réactions de personnalités parfois compliquées.

La nuance entre weekly kick off et one:one

Il résume cette nuance par les deux cibles que ces réunions adressent : le one:one est un moment pour le managé et doit le rester, au contraire le weekly est la réunion du manager.

Les nouvelles habitudes qu'il compte garder :

Faire un réel suivi de ses one:one. Enzo envoie systématiquement un mail de follow-up à ses collaborateurs.

Donner des feedback factuels et objectifs. Enzo s’entraîne à devenir le plus objectif possible et ne se laisse plus dépasser par ses émotions lorsqu’il fait un retour à ses collaborateurs.

Les mauvaises habitudes qu'il a perdues :

Des réunions hebdomadaires inclusives mais sans impact. Enzo analyse désormais ses réunions d'un œil critique et sait quand elles perdent de leur efficacité. Il doit simplement continuer à se former.

La peur du silence. Il pose de plus en plus de questions ouvertes, et laisse ses managés rompre le silence en abordant un nouveau sujet.

"J'ai découvert une vision du management dans laquelle je me retrouve : humaine, attentive et empathique".

DÉCOUVREZ D'AUTRES HISTOIRES
TOUTES LES HISTOIRES
HELLO
PRÊT À COMMENCER ?
PARLONS-EN